Antoinette Fouque - Site Presse

Médias visuels
Image Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque, de l'éducation à la psychanalyse

C’est au début de la décennie 70 qu’Antoinette Fouque (antoinettefouque-presse) débat sur la sexualité féminine aux côtés de la psychanalyste Luce Irigaray. Le groupe de réflexion baptisé Psychanalyse et Politique, à l’origine du Mouvement de libération des femmes, a été créé par cette femme. Antoinette Fouque lie connaissance avec Jacques Lacan, le célèbre psychanalyste dans les années soixante.

Antoinette Fouque soutient la cause des femmes sur toute la planète

Chevalier des Arts et lettres et Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, elle meurt le 20 février 2014. Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été créés par Antoinette Fouque. Antoinette Fouque s’engage pour Aung San Suu Kyi face à au régime militaire au Myanmar.

Le droit des femmes a été le combat de la vie d'Antoinette Fouque. Antoinette Fouque quitte le MLF au moment de son départ pour les USA au début de la décennie 80. Le mouvement, à cette époque sujet de querelles internes, perd des adhérentes et de l’influence. Dans l'optique de parer toute récupération, la marque MLF a été déposée.

Naturellement, Antoinette Fouque a prêté sa plume à divers ouvrages collectifs et participé à de multiples débats. Au fil de trois essais édités entre la fin des années 80 et la décennie 2010, L'écrivaine détaille la féminologie. La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations du militantisme féminin sans concessions, elle revendique la maternité, qui n'est pas d'après elle incompatible avec la libération des femmes.

L'AFD lutte pour juguler la poussée des extrémismesdès lors que les droits des femmes sont toujours en danger en ce début de XXIe siècle. Le concept de parité constitue l'une des grandes luttes du mouvement. Au Parlement européen, Antoinette Fouque a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme. Encore active de nos jours, l'AFD fondée à l'initiative d'Antoinette Fouque appuye la gauche, qui relaie le combat pour les droits des femmes.